FANDOM


Duck la Terreur (Deckselsen Duck en VO), aussi appelé Sans-Merci dans une autre traduction française, était un canard anthropomorphe de l'univers de Donald Duck.

Ducklaterreur

Historique Modifier

Pendant des dizaines d'années, le redoutable Duck la Terreur et son équipage écumèrent les mers en toute impunité. Sans jamais se laisser rattraper par les soldats du roi, ces mauvais sujets coulaient et pillaient sans vergogne les vaisseaux marchands, et la vie d'un homme n'avait pour eux aucune valeur.

La cruauté et l'efficacité des pillages de la Terreur augmentèrent encore lorsqu'il engagea à ses côtés ses neveux Richard, Firmin et Louis, trois combattants triplés hors concours. Mais avec le temps, les troupes royales se firent plus acharnées, et la vie de pirate devint presque impossible. Progressivement abandonné par le reste de l'équipage, Duck la Terreur et ses neveux durent se résoudre à ranger l'épée.

Pour son vingt-cinquième anniversaire de mariage, le roi offrit par édit officiel la possibilité de se repentir à tous les pirates. Malgré l'évidente des approbation des triplés, Duck décida d'accepter l'offre et de mener un vie honnête. Mais le seul homme qui accepta de signer un contrat avec eux était le riche Piqueducat, oncle de l'ancien pirate. Contre cinquante pièces d'or, il exigea qu'on lui ramène une cargaison d'épices venues de l'Ouest.

En route pour exécuter sa mission, Duck avait recruté un nouvel équipage : trois garçons louches qui se faisaient appeler les Rapetou. Ce qui devait arriver arriva: les matelots en costume rayé s'emparèrent de l'or que Piqueducat avait confié à son neveu, et ils refusèrent de le rendre. Revenu à terre sans cargaison d'épices et sans or, Duck la Terreur faillit finir aux fers. Mais il jura à son oncle qu'il le rembourserait, même s'il devait pour cela traverser les sept mers pendant quatre siècles. De fait, Duck partit seul avec son bateau, laissant une lettre d'adieu à ses neveux, et nul ne le revit jamais vivant.

Mais son fantôme, cherchant inlassablement le trésor volé par les matelots Rapetou, hanta les mers jusqu'en 1992, lorsqu'il rencontra ses descendants Donald Duck et Riri, Fifi et Loulou Duck.

En coulisses Modifier

Duck la Terreur est apparu dans l'histoire d'Evert Geradts au scénario et Ben Verhagen au dessin, Le dernier voyage du cap'tain Duck, publiée pour la première fois le 17 janvier 1992.